Cinq lieux à ne pas manquer dans la Hague

La Hague est un endroit hors du temps, en hiver, la côte est abandonnée par les hommes et on pourrait se croire dans les Highlands. La nature y est brut, encore préservée. J’y ai passé beaucoup de temps, peut-être que ces années normandes ont faussé mon jugement. Pour moi, la Normandie est à découvrir absolument, mais dans cette région, le cap de la Hague tient une place à part. Si vous ne visualisez pas, la Hague, c’est le bout de la petite pointe qui forme le département de la Manche. Vous voyez toujours pas, regardez en bas !

 

 

Bon, maintenant que vous visualisez tout ça, lisez un peu ce qui va suivre, ca devrait vous plaire ! On a passé une journée à visiter ces magnifiques endroits et on est revenu pour vous, avez les cinq immanquables de la Hague. Suivez le guide !

 

5. Port Racine

 

L’un des plus petit port de France n’est pas le plus laid, c’est à retenir. Port Racine c’est comme une friandise qu’on savoure lentement car il y en a trop peu. Ce port qui n’arbitre que quelques bateaux jouit d’une sacrée réputation dans la Hague et pour cause, c’était l’un des endroit préféré de Jacques Prévert. Mais on ne voudrait pas vous spoiler le petit bonus à la fin de cet article (si vous êtes pressés, rendez-vous à la fin de page). Les côtes sont vertes et rappellent un peu l’Ecosse ou les paysages Irlandais. En tout cas c’est à ne surtout pas manquer.

 

 

La mer était déchainée cet après-midi là sur le petit port.

 

 

4. La baie d’Ecalgrain

 

Notre grande déception c’est ce ciel gris qui était posé au dessus de la Hague quand on y est arrivé ce matin-là. La baie d’Ecalgrain se trouve juste après le Cap de la Hague, on peut y arriver par un beau chemin de randonnée qui suit le GR normand. Comme il faisait moins de zéro et qu’un vent glacial parcourait la côte on s’est abstenu mais on était déçu de ne pas avoir prévu le coup. La plage est immense, déserte, sauvage comme aux premiers jours, c’est ce qui fait aussi le charme de cette région.

 

Dans la baie, les paysages sont austères et le calme impressionnant

 

 

3. Le village et le phare de Goury

 

Quand l’on arrive depuis la route, la vue est prenante, presque impressionnante. On descend lentement sur ce petit bout de terre qui semble marquer la fin de toute vie. Là, on a l’impression d’être arrivé au bout du monde, de voir enfin la terre promise. Le soleil s’est levé quand on est arrivé à Goury et ça nous a fait un sacré effet. Le village de Goury est minuscule, on y aperçoit surtout le phare qui fait la renommée du coin. Le phare de Goury signale aux bateaux l’un des courants marins les plus puissants du monde : le Raz Blanchard. Lorsque les vents et les courants sont opposés la mer se déchaine et cela peut être très impressionnant.

 

 

Le Phare de Goury trône au large du village, comme une lumière dans la nuit.

 

 

2. Le nez de Jobourg

 

Bienvenue au bout du monde. Ou presque. Le nez de Jobourg est l’un des endroits les plus venteux de France, prévoyez un bon manteau. C’est ce vent qui a formé cette végétation si particulière qui compose la Hague, le vent et les embruns salés ne permettent pas aux arbres de pousser. Il en reste encore quelques-uns mais ils sont marginaux. La Hague est aujourd’hui surtout le lieu de prédilection des Ajoncs Européens (une espèce de plante épineuse avec des fleurs jaunes, si vous ne voyez pas c’est CA)

 

 

On est arrivé au bout de la terre ?

 

 

1. La plage d’Hatainville

 

Notre coup de cœur à nous, pourtant on avait hésité à y aller. C’est vrai Hatainville n’est officiellement pas dans la Hague, mais on a décidé de vous en parler ici car c’est à quelques kilomètres. La plage se trouve un peu plus en contrebas, à environ 45 minutes de la Hague et des autres spots qu’on vient de vous présenter. Mais elle vaut largement le détour. Les dunes qui surplombent cette plage immense sont superbes et classées car parmi leur cinq kilomètres de long, elles abritent des fleurs et des amphibiens rares. Les dunes ont pris la place de très anciennes falaises qui se trouvaient là il y a près de 7000 ans. C’est la raison pour laquelle elles s’élèvent aujourd’hui jusqu’à quatre-vingt mètres de haut. La plage est si grande qu’à marée basse on se croit parfois dans le désert. On ne pouvait pas repartir sans quelques photos.

 

La plage est une immensité de sable sans fin

 

Un spot photo à recommander

 

 

Bonus. La maison de Jacques Prévert

Si vous vous demandez encore où Prévert a puisé son inspiration ne cherchez plus, venez plutôt respirer les embruns salés de ce petit bout de terre Normande. Ce n’est qu’en 1970 que le poète pose ses valises dans la Hague; à Omonville-la-petite où il vécu jusqu’à sa mort en 1977. Il repose aujourd’hui dans le petit cimetière de la ville, sous une stèle en pierre recouverte de mousse verte. Un petit musée à donc pris ses quartiers dans son ancienne maison. Si vous passez par là, que vous aimez la poésie, venez y faire un tour ! Vous trouverez toutes les informations sur le musée ICI.

 

A VOUS.  Dites-nous en commentaire quels sont vos coups de cœur de cette région ou même si vous avez des questions pour un futur séjour !!

 

 

 

A Goury il n’y a pas que le phare à voir !

 

3 thoughts on “Cinq lieux à ne pas manquer dans la Hague

  1. toute ma jeunesse , j’ai parcouru la Hague en vélo depuis Cherbourg jusque Carteret , j’espére que vous n’avez pas oublié les Dunes de Vauville et les plages de Sciotot et de nombreuses autres avant et aprés Hatainville superbes en été avec peu de touristes Amicalement

    1. Que ça doit être beau en vélo aussi !! Oh malheureusement si, nous ne les avons pas vues, mais ce n’est que partie remise !! J’aime souvent retourner dans la Hague, c’est presque comme une deuxième maison 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *